MOBILISATION

MOBILISATION

Au cours de la semaine écoulée, la question du vote des étrangers s’est invitée dans la campagne présidentielle et a pris une place importante dans les débats. On voit bien aujourd’hui que la question pose problème même au sein du Parti Socialiste. La réalité c’est que donner aux étrangers le droit de vote va à l’encontre du pacte républicain.

Notre tradition républicaine est intangible : le droit de vote est indissociable de la nationalité et il ne saurait se découper en tranches. Donner le droit de vote aux étrangers, c’est prendre le risque du vote communautariste et assujettir l’individu à une communauté d’appartenance ethnique, religieuse ou identitaire. Toutes les conditions seraient réunies pour soumettre les maires à la pression de demandes communautaristes tels que les horaires réservés aux femmes dans les piscines ou les repas confessionnels dans les cantines, ce qui n’est pas acceptable.

Le modèle républicain pose pour principe : « un citoyen, un vote ». Ce principe rompu, le reste s’en suit. C’est le contraire de la tolérance et le contraire de l’intégration. En promettant de donner le droit de vote aux étrangers le candidat socialiste s’efforce de s’attirer le vote communautaire dans une campagne où rien n’est encore joué.

En effet, d’un bout à l’autre de la campagne présidentielle, les sondages n’ont jamais reflété la réalité. Les résultats du 2ème tour seront, à l’évidence, très serrés.

Dimanche 6 mai, mobilisons-nous pour assurer la victoire à Nicolas Sarkozy.

>> http://procuration.u-m-p.org/

Vote des étrangers

Pendant longtemps j'ai été contre cette proposition, ne souhaitant pas que les étrangers soient créateurs de notre droit National par le biais des grands électeurs et des sénateurs.

Cependant il existe un précédent aux élections des conseils de prud'hommes les salariés étrangers peuvent voter pour les syndicats ou les conseillers prud'homaux de leurs choix . Cependant, sachant que les conseillers prud' homaux sont créateurs de droit peut on tirer la conclusion que l'étranger est créateur de droit en cette circonstance ?.

En fait en prenant position contre sans justification , nous donnons le sentiment de refuser en bloc l'étranger et par conséquence la nature et l'étendue de son investissement dans la cité.

Il m'apparaît plus prudent de regarder les conditions d'intégration que de rejeter tout en bloc,
l'immigration c'est une chance pour la France nous devons fraterniser avec les cités avec le gens d'en bas principe cher à Jean Pierre RAFFARIN nous n'avons a craindre de l'immigration que du renvoi de l'image que nous nous faisons de nous même.

Droit de vote et citoyenneté...

Bonjour Monsieur Le Député...Ma voisine est allemande,elle tiens depuis 30 ans un magasin de jouer pour enfants,paye des impots en france depuis 30 ans,parle français correctement depuis 25 ans et n'a toujours pas le droit de voter???? Merci, suite à ce commentaire, de me donner une idée plus précise de ce qu'est un citoyen pour vous, quels sont ses devoirs et donc ses droits. On dit souvent que tous travail mérite salaire,mais le fait de payer des impôts dans un pays depuis plus de trois ans n'est-il pas un devoir vers une obligation de vote... De gaulle aura finalement fait une erreur fondamentale aussi grande que sa stature,remplacer le vote censitaire par le cote universelle ce qui aujourd'hui va etre grave de conséquence pour le pays... rendez vous aux élections législative et la montée du sinistre fasciste FN.
Mes amitiés à ce cher Hubert Tardif de ma part...
Cordialement
Vincent Portier

Droit de vote...

Bonjour Monsieur Poniatowski...voici ma remarque sur le vote des "étrangers"...
Ma voisine est allemande,elle tiens depuis 30 ans un magasin de jouer pour enfants,paye des impots en france depuis 30 ans,parle français correctement depuis 25 ans et n'a toujours pas le droit de voter???? Donc, le droit de vote, je pense, doit être assujettie en premier lieu à tous ceux qui contribuent au fonctionnement de l'état et donc qui payent pour celui-ci c'est à dire pour nous tous et nos enfants....Merci d’éclaircir votre vision du "citoyen" et de détailler les conditions qui accompagnent sa reconnaissance...De plus, pour parler de vote, De gaulle aura finalement fait une erreur fondamentale aussi grande que sa stature,remplacer le vote censitaire par le vote universel ce qui aujourd'hui va etre grave de conséquence pour le pays... rendez vous aux élections législative et la montée du sinistre fasciste FN.
Mes amitiées à Hubert Tardif...
Bien Cordialement
Vincent Portier

Vote des étrangers

Pour un pays, faire voter des étrangers serait l'équivalent pour une entreprise que de laisser décider clients et fournisseurs de la stratégie à appliquer.
Je ne suis pas certain que celle-ci s'effectue au profit de l'entreprise dans ce cas.

Et quand bien même, si cela était, la réciprocité avec les autres pays devrait être de même.

Croyez-vous que les nations dont sont issus nos immigrés laisserait voter au sein de leur pays nos compatriotes français qui y travaillent ? Sincèrement je pense que non !