Permettre au maire d’agir dans la prévention de la radicalisation religieuse des primo-délinquants

Je suis cosignataire de la proposition de loi de Bernard Reynes, député des Bouches-du-Rhône, visant à renforcer le rôle du maire dans la prévention de la radicalisation religieuse des primo-délinquants.

 

L’année 2015 a été marquée par plusieurs attaques qui ont ensanglanté notre pays. Les assaillants : des petits délinquants de droit commun tombés dans la radicalisation religieuse et le terrorisme.

 

Il nous faut détecter ce mal-être, ce rejet de notre société, de notre pays, de nos valeurs, au risque de voir de plus en plus de ces jeunes se radicaliser religieusement et commettre des actes insensés.

 

La loi n°2007-297 du 5 mars 2007 a fait du maire un acteur-clé de la prévention de la délinquance, en étroite coopération avec le Procureur de la République, les chefs d’établissement scolaires, les travailleurs sociaux et les forces de l’ordre. Force est néanmoins aujourd’hui de constater que notre action n’est pas suffisante.

 

Cette proposition de loi vise à adjoindre une dimension religieuse à ce rôle préventif en donnant aux maires tous les moyens nécessaires à une lutte contre les germes du fanatisme.