Légitime défense et protection pénale des policiers

Je m’associe à l’initiative de mon collègue, Franck Marlin, député de l’Essonne qui présente une proposition de loi relative au renforcement de la présomption de légitime défense et de la protection pénale des policiers. Il y a urgence à faire évoluer la législation face aux attaques violentes dont sont victimes les policiers. L’attaque de Viry-Châtillon en est un triste et récent exemple.

Elle transpose dans le code de la sécurité intérieure les dispositions applicables aux gendarmes dans le code de la défense, en définissant ainsi les conditions d'utilisation de leur arme et améliore leur protection pénale en complétant l’article 122-6 du code pénal.

Son auteur précise qu’« en l’état actuel du droit, le strict respect de la légitime défense met quasiment sur le même plan les malfaiteurs et les dépositaires de l’autorité publique. C’est moralement, psychologiquement et concrètement inadmissible. Aucune raison ne peut justifier que policiers n’aient pas les mêmes prérogatives que les gendarmes ou les douaniers. Cette discrimination est même source de danger pour les policiers. Elle renforce le sentiment d’impunité des agresseurs. ».

Je partage son analyse et plaide pour un renforcement de notre arsenal législatif au bénéfice de nos forces de police.